En naviguant sur ce site vous acceptez que nous utilisions des cookies pour mesurer notre audience, vous proposer des fonctionnalités sociales, des contenus et publicités éventuellement personnalisés.

La vaccination de votre animal de compagnie


OBJECTIF ET RYTHME : La vaccination est le meilleur moyen de protéger un individu contre les maladies virales et certaines maladies d'origine bactérienne. Elle permet de préparer votre animal de compagnie à réagir rapidement et efficacement contre ces germes s'il les rencontre après avoir été vacciné. L'effet bénéfique d'une vaccination n'est pas définitif, c'est la raison pour laquelle il est indispensable de procéder à des rappels réguliers.

Le rythme des ces rappels est fixé par votre vétérinaire en fonction du type de vaccin utilisé, de la situation épidémiologique de la région et de la législation en vigueur.


Pour tout complément d’information, toute l’équipe de la clinique se tient à votre disposition.



 

Vaccination du chien

IMG_4571.JPG
Les PRINCIPALES MALADIES INFECTIEUSES chez le CHIEN
La Maladie de Carré : Très contagieuse et toujours d'actualité, cette maladie touche les animaux de tous âges et son évolution est très souvent mortelle.

L'Hépatite de Rubarth : Maladie grave du foie.

La Parvovirose : Très contagieuse , cette maladie est due à un virus très résistant dans le milieu extérieur..

La Leptospirose : Les leptospires sont des bactéries transmises par les rongeurs.

La Rage : La rage est une maladie mortelle, transmissible à l'homme. Elle fait donc l'objet d'une surveillance sanitaire stricte. La vaccination contre la rage est obligatoire pour les chiens séjournant dans des pensions, des campings ou des centres de vacances ; elle est obligatoire pour la Corse, les départements d'Outre-mer et de nombreux pays étrangers.

La Toux de chenil : C'est une trachéo-bronchite contagieuse qui touche surtout les chiens vivant en effectifs (élevages, chenils, pensions…..).

La Piroplasmose : Provoquée par un parasite du sang, cette maladie peut être transmise à votre chien par une tique, au cours de son repas sanguin.


Pour tout complément d’information, toute l’équipe de la clinique se tient à votre disposition.

Vaccination du Chat


Les PRINCIPALES MALADIES INFECTIEUSES chez le CHAT
Le Coryza : C'est une maladie répandue et très contagieuse pour les chats de tous âges.

Le Typhus : Appelé encore Panleucopénie du chat, c'est une maladie devenue rare mais mortelle à 90 % chez les jeunes. Actuellement en recrudescence dans le département.

La Rage : La rage est une maladie mortelle, transmissible à l'homme. Elle fait donc l'objet d'une surveillance sanitaire stricte. La vaccination contre la rage est obligatoire pour les chats séjournant dans des pensions, des campings ou des centres de vacances ; elle est obligatoire pour la Corse, les départements d'Outre-mer et de nombreux pays étrangers.

La Leucose féline : Parfois appelée à tort "Sida du chat", c'est la maladie virale la plus fréquente dans cette espèce. Elle est extrêmement contagieuse ; un simple contact avec un chat malade suffit ! D’évolution lente, sur plusieurs années, elle est mortelle dans pratiquement tous les cas.

Le "Sida du chat" est dû à un autre virus : le FIV. Le FIV n'est pas transmissible à l'homme. Comme pour l'homme, il n'existe pas encore de vaccin contre cette maladie.


Pour tout complément d’information, toute l’équipe de la clinique se tient à votre disposition.


 

Vaccination du Furet

La maladie de Carré : Cette maladie, mortelle à 100 % se transmet par contact direct avec un individu contaminé, ou bien de manière indirecte, à cause de la salive ou du jetage d’un individu infecté présent dans l’environnement.

La Rage : La rage est une maladie mortelle, transmissible à l'homme. Elle fait donc l'objet d'une surveillance sanitaire stricte. La vaccination contre la rage est obligatoire pour les chats séjournant dans des pensions, des campings ou des centres de vacances ; elle est obligatoire pour la Corse, les départements d'Outre-mer et de nombreux pays étrangers.


Une réaction vaccinale peut survenir, en particulier lors de la primo-vaccination : inflammation locale, douleur, voire même un abattement, une petite fièvre, une perte d’appétit. Ces symptômes disparaissent en 2 ou 3 jours maximum, et ne nécessitent pas de traitement. Il faut cependant laisser l’animal au repos et au calme. Rarement, les furets peuvent développer une réaction anaphylactique (allergique) : pour une précaution maximale, nous vous recommandons d’observer votre furet durant 30 minutes après une première vaccination, afin de détecter une éventuelle réaction anaphylactique.
 
 
Pour tout complément d’information, toute l’équipe de la clinique se tient à votre disposition.

Vaccination du Lapin

choisir-la-race-de-son-lapin.png
La Myxomatose Le virus de la myxomatose est responsable de nodules cutanés localisés sur la tête et en région ano-génitale, de symptômes respiratoires, de lésions oculaires, d’une baisse de l’immunité. La transmission se fait de manière indirecte dans l’environnement, de lapin à lapin, ou bien par les insectes piqueurs tels que les moustiques, les puces. La forme nodulaire est moins grave, le virus étant essentiellement localisé à la peau.

La vaccination n’empêche pas la maladie, mais elle limite les symptômes, offre plus de chances de guérison au lapin et limite la contagiosité.

Le virus de la myxomatose est très résistant dans l’environnement. Des mesures strictes de nettoyage et de désinfection sont nécessaires en cas de contamination.

Nous conseillons de vacciner tous les lapins, qu’ils aient accès à l’extérieur ou non, car des insectes piqueurs sont présents dans les habitations, en particulier l’été et dans nos régions humides. Selon le mode de vie de votre animal, nous vous conseillerons sur la fréquence idéale des vaccinations.
La Maladie Virale Hémorragique (VHD) Le virus à l’origine de la VHD est à l’origine de symptômes très variés : abattement, perte d’appétit, hémorragies, et même une mort subite, sans symptôme préalable. Les hémorragies sont peu visibles par le propriétaire (moins de 10 % des cas). L’évolution est malheureusement toujours fatale, quel que soit le traitement. Le diagnostic se fait lors de l'autopise.

Quelle que soit l’espèce, une réaction vaccinale peut survenir ; 25 % des lapins présentent un petit abattement après la vaccination, sans conséquence. Cet abattement doit durer moins de 24 h. Attention toutefois, compte tenu de la fragilité du tube digestif chez le lapin, son transit, l’aspect de ses selles, et son appétit sont à surveiller. N'hésitez pas à nous contacter au moindre doute.


Pour tout complément d’information, toute l’équipe de la clinique se tient à votre disposition.

Aliments Royal Canin

facebook

SPA Saint Dizier

Partenariat avec la SPA de Saint-Dizier

SPA "Nos Amies les Bêtes

Ligue de Protection des Oiseaux